Le transfert

 

Article Le
Télégramme du 25 mars 2002

Article de
Ouest-France  du 26-27 0ctobre 2002

Dans un premier temps, en mars 2002, le canot a été retiré de L’Averse pour être déposé dans le port de Rostellec. En voyant de près l’état  du canot-major, certains se mirent à douter sérieusement de ses capacités à se  maintenir à flot sur une longue période. Par contre, les passionnés de la mer ne tarissaient pas d’éloges sur sa forme profilée et ses membrures en bon état. Pour  ma part, je restais sceptique, et avais déjà une pensée émue pour notre
président, dans le cas où un funeste naufrage aurait également envoyé ses finances par le fond.

Mais il faut tout de même reconnaître que parmi nos  spécialistes, certains ont eu des doutes et de grands maîtres en charpente de  marine ont été conviés au chevet du malade. La consultation s’est faite dans le plus grand silence et le verdict tomba : « Il est en bon état pour être restauré, mais il y a du boulot ! ». Décidément les marins ont
un sens du bon état qui m’échappe un peu. Qu’importe, notre président a retrouvé le sourire. Il  a su profiter de
ce moment d’allégresse pour proposer un ou deux billets de souscription.

Port de Rostellec

La première opération, et pas des moindres, a été de rapatrier le canot qui se trouvait à Rostellec distant de plus de deux kilomètres. Certains, que je ne nommerai pas, ont envisagé de faire glisser le canot sur  des rondins de bois, comme au temps des celtes, le tout en costumes d’époque. Danielle voyait déjà la mise en scène et Liliane proposait aussitôt de se charger des costumes. Il est vrai que pour une fois son travail se serait trouvé limité à
ficeler des sacs de jute sur des torses velus. Yves Dehedin a vite ramené les égarés sur terre en leur rappelant qu’íl existe des moyens modernes pour effectuer cette tâche.

Le transfert a été effectué le 12 octobre 2002. Le patron de  Morgat Bateaux Services a fait le déplacement jusqu’à Rostellec avec sa grue afin de charger le canot sur le plateau du camion de Monsieur Combot patron du
garage VW de Crozon ; opération inverse au Fret, puis huile de coude pour le rentrer dans la baraque. Nous étions prêts à entamer les travaux.

Mr Combot livre le canot à bon port

MBS en plein ouvrage

Lien Permanent pour cet article : http://www.aspmf.com/WP/le-transfert/