Le carénage

La restauration a été une vaste entreprise qui a demandé près de deux ans, la mise à l’eau étant prévue pour le 03 juillet 2004. Le canot devait être transformé en Baleinière avec voile et avirons Elle serait armée par un patron et huit rameurs. 

Pour une adaptation à la navigation à la voile, on a  procédé au démontage entier de la motorisation et à la modification de son étambot pour l’adapter à un safran extérieur. Ainsi son plan de voilure serait composé d’une misaine, d’un taille vent et d’un foc et sa surface de voilure avoisinerait les 22m²…


Le Télégramme 21 01 2004

La restauration a représenté un travail énorme :

  • démontage  soigné du matériel (récupération des vis en laiton)
  • fabrication  des bancs, du plancher, ainsi que des caissons avant et arrièredoublement  des membrures
  • remplacement  des bordés et des pans de pont
  • fabrication de lest
  • remplacement de la bande molle
  • calfatage*
  • ponçage des œuvres vives et mortes
  • peinture

* Le calfatage est une affaire de spécialistes : Jean-Pierre Marzin, Jean René Colin et Jean Le Mest ont réalisé cette délicate intervention.

Toutes les opérations de restauration vous sont résumées en  images :

Sous-couche

Début des travaux

Calfatage

Bancs

Sous-couches

Rebouchage

Apprêt

Coffre

Enduit 1

Masticage 1

Masticage 2

Enduit 2

Pont

Plat-bord

Réfection quille

Pont blanchi

Bande molle

Première couche

Réfection pont

Deuxième couche

Finitions

Lien Permanent pour cet article : http://www.aspmf.com/WP/le-carenage/